Le 1er juillet, 3 collectifs de graffeurs cordonnés par les Trans’urbaines s’attelaient à la réalisation d’une fresque monumentale à l’initiative du SMTC et Clermont Communauté. (voir communiqué de presse du début du projet en PJ pour rappel)
Une vidéo d’avant-projet avait été tournée : https://youtu.be/CLYdIrGKmJU

Pendant 49 jours, les 23 artistes ont œuvré à la réalisation de Clermont Urban Graff. Une belle aventure artistique mais aussi humaine : les habitants du quartier et de nombreux curieux sont venus voir en masse les artistes à l’œuvre.

L’œuvre a été terminée comme prévue le 19 août et est donc désormais visible de tous.

Une vidéo de fin de projet a été réalisée, n'éhésitez pas à partager!
 

Pour rappel :

 

Le début du projet en vidéo  : https://youtu.be/CLYdIrGKmJU

Crédit photos : Rafael Coutinho

LA GENESE DU PROJET

En 2016, le tram clermontois fête ses 10 ans d’existence. L’occasion pour Clermont-Ferrand de réaffirmer son attachement pour la culture. L’opportunité d’intégrer un projet artistique de grande ampleur à la rénovation de la plateforme du tram.

Les murs de l’arrêt de tram La Chaux et du passage sous la rue des Meuniers, le long de la ligne de tram, représentent une surface monumentale, de plus de 1300 m2. Ce passage est emprunté quotidiennement à pied par un grand nombre d’étudiants qui se rendent au campus des Cézeaux. Plusieurs milliers de voyageurs passent devant en tramway chaque jour. Il se trouve également au cœur du quartier La Chaux.
Aussi, en termes d’image, ce passage représente un enjeu majeur. Une proposition artistique en ce lieu constitue une réelle signature urbaine.

Le SMTC et Clermont Communauté y ont vu l’opportunité de mener un projet fédérateur de fresque monumentale impliquant les graffeurs de l’agglomération clermontoise.
Notamment l’artiste Keymi, révélé au public lors de la construction de la ligne de tramway de Clermont-Ferrand où il avait fait vivre le chantier avec ses œuvres.
Avec cette réalisation, les murs se transforment en un espace d’expression et de création, une œuvre collective d’artistes entrant dans le quotidien des passants, usagers du tram, habitants des quartiers et étudiants.

LA REALISATION

Le SMTC et Clermont Communauté ont fait appel à l’association Prémudanse, organisatrice du festival Les Trans’urbaines qui a proposé et coordonné le projet Clermont Urban Graff impliquant les collectifs 63e Paragraff, End to End et Siempre regroupant 23 artistes graffiti.

> Les Trans’urbaines
Les Trans'urbaines et les cultures urbaines, c'est une longue aventure, une passion qui se poursuit depuis 19 ans. Pluridisciplinaire par définition, le festival Trans'urbaines, porté par l'association Prémudanse, reste fidèle à son ambition : promouvoir et faire découvrir et partager toutes les richesses, le dynamisme et la diversité de la danse, de la musique, du rap et du graffiti en Région Auvergne-Rhône-Alpes.

> Collectif 63e Paragraff
Créé à la fin des années 90 à Clermont-Ferrand, il regroupe des graffeurs de la première et deuxième génération aux inspirations variées. Autour d'influences multiples allant du manga à la création graphique, ils composent ensemble pour créer des fresques où l'illustration, la peinture, le tatouage et la calligraphie se trouvent mêlés.
Les artistes : Mister Ema, Iggy, Motte, Keymi, Pupa Fuzz'T, Sker.

> Collectif End to end
Association culturelle de Clermont-Ferrand créée en 2009, très hétéroclite, autant sur les supports que dans les événements. Elle regroupe des artistes peintres, architectes, photographes, amateurs ou professionnels, issus essentiellement du mouvement Graffiti.
Les artistes : Apoge, Beame414, Cofee, Deft, Epok, Kaer, Marthe, Repy, Rino, Waro.

> Collectif Siempre Art
Fondée en 2013, le Siempre Art est une association représentant un collectif d'artistes polymorphes (graffeurs, graphistes, plasticiens, animateurs...).
Les artistes : Awi, Byen, Neuf, Sirob, Snake2. Invités : Kuter, Nuit.


CLERMONT URBAN GRAFF EN CHIFFRES
23 graffeurs
3 collectifs
1300 m2 de mur
49 jours du 1er juillet au 19 août 2016.